Mes dernières chroniques




samedi 9 décembre 2017

Bilan lectures et séries ✯ Novembre

Livres lus ce mois-ci :

 Cliquez sur les couvertures pour découvrir mon avis détaillé 

Tortues à l'infini - John Green     3/5
Bonne déception pour ce roman qui semblait être un polar et qui n’en a pas du tout été un. Même si j’ai passé un bon moment de lecture, j’ai été vraiment agacée par l’intrigue !

La Fourmi rouge - Emilie Chazerand      c
Une découverte inattendue qui s’est avérée être un coup de coeur ! Ce roman est sans aucun doute unique en son genre et tellement original... Beaucoup d’humour et de sensibilité. C’est vraiment une histoire magnifique !

Les chroniques lunaires, tome 4 : Winter - Marissa Meyer      5/5
Ce fut un vrai plaisir de retrouver l’univers de cette saga que j’aime tant ! Un gros pavet de presque mille pages qui se lit pourtant sans la moindre longueur, avec facilité et plaisir. Si vous ne connaissez pas encore cette saga, mais qu’est ce que vous attendez ?

Mille baisers pour un garçon - Tillie Cole      3/5 chronique à venir
Ce livre m’a été conseillé par plusieurs amies et l’une d’elle a finit par me l’offrir (encore merci Amandine). C’est une histoire d’amour très touchante, pour toutes les personnes qui croient au grand amour. J’ai beaucoup aimé mais j’ai trouvé que certaines choses étaient trop faciles et trop « belles » justement...



Series commencees, poursuivies, terminees ce mois-ci :

The Walking Dead - saison 8
Je poursuis la nouvelle saison et j’aime beaucoup. Il y a de l’action, de nouvelles intrigues hyper intéressantes et des retournements de situation surprenantes !








Grey's Anatomy - Saison 12
J’ai finis par reprendre les épisodes là où je les avais laissé et après avoir pensé que j’étais lassé de cette série, j’ai retrouvé tout ce que j’aimais dans la saison 12 ! Je pleure, je ris, je suis surprise, choquée, touchée... Cette série est vraiment superbe !






Riverdale - Saison 2
Cette deuxième saison me déçoit assez... Je n’aime pas trop l’intrigue et je trouve que beaucoup de choses sont ridicules. Ça manque de crédibilité ! Mais je continue de regarder pour les personnages à qui je me suis attachée.






The Bold Type - Saison 1
Cette série est juste GÉNIALE ! Il m’a fallut deux épisodes pour m’en rendre compte et il n’y en a que 10 en tout pour le moment donc j’attend avec impatience une saison 2. Toutes les filles peuvent apprécier cette série !






This Is Us - Saison 2
Je n’ai plus de mot pour découvrir à quel point cette série est belle alors je ne vais rien dire de plus.






Je vous souhaite d’avance de très très belles fêtes de fin d’année ! Profitez de ces moments précieux en famille et n’oubliez pas de dire à vos proches que vous les aimez. 

mardi 28 novembre 2017

Les Chroniques Lunaires, tome 4 : Winter - Marissa Meyer



Titre : Les Chroniques Lunaires, tome 4 : Winter
Auteur : Marissa Meyer  
 Traducteur : Guillaume Fournier
Editions : Pocket Jeunesse
Genre : Science-fiction / Réécriture de contes

Prix : 22,90€
Nombre de pages : 992
Tranche d’âge : à partir de 13 ans
Date de parution en France : 21 avril 2016
« On dit que Winter est encore plus belle que la reine Levana. La princesse déteste sa belle-mère, qui désapprouve ses sentiments pour Jacin, le séduisant garde du palais. Mais Winter n'est pas aussi faible que Levana le croit. Avec l'aide de Cinder et de ses alliés, elle aurait même le pouvoir de lancer une révolution et de gagner cette guerre qui dure depuis trop longtemps. Cinder, Scarlet, Cress et Winter réussiront-elles à battre Levana ? Le conte aura-t-il une fin heureuse ? »

Vous pouvez totalement lire ma chronique même si vous n’avez pas lu les tomes précédents, je ne révèle rien !

Cela faisait plus d’un an que je n’avais pas retrouver cette saga, et avec presque mille pages à lire, j’avais de quoi satisfaire mon manque !
Néanmoins, j’avais un peu d’appréhension, déjà par rapport au nombre de pages important (peur de m’ennuyer), et ensuite parce qu’il ne me restait que très peu de souvenirs des autres tomes...
Je vais rassurer tous ceux qui se retrouveraient dans la même situation que moi : on peut avoir tout oublier et lire ce tome avec énormément de plaisir et sans problème pour comprendre l’intrigue ! 

« Rien quun souffle. Un regard. Mais cela suffisait a le rendre humain a nouveau, et elle sourit, radieuse. »
En effet, Marissa Meyer rappelle tous les événements passés qui sont en lien avec l’intrigue de ce tome, ce que j’ai trouvé vraiment très judicieux ! L’intrigue c’est LE point fort des chroniques lunaires, on le sait. Dans ce tome-ci, on est clairement servit ! Le soufflet ne retombe jamais, l’action est continuellement au rendez-vous, avec des retournements de situation et des péripéties pleines de suspens : largement à la hauteur de mes espérances. 

J’étais vraiment RAVIE de retrouver cet univers si particulier, si unique, et surtout ces personnages si attachants !!! C’est impossible de ne pas tomber amoureux des personnalités que Marissa Meyer à créer et justement, ce dernier tome met en scène un nouveau personnage : la princesse Winter. J’ai ADORÉ découvrir une « nouvelle tête dans la bande » ainsi que les relations qu’elle tisse avec d’autres personnages... Je ne dis rien, ceux qui l’ont lu me comprendront ;) 
On en apprend beaucoup plus sur la reine Levana, sa manière de gouverner, comment est formée sa société, et j’ai trouvé ça très intéressant. Je n’ai pas lu le tome 3,5 consacré à ce personnage parce que je n’étais pas spécialement tentée mais finalement je me dis que quand l’univers des chroniques lunaires me manquera, je serai ravie de lire cette « petite histoire en plus » !

« Lamour. Lamour est une conquete. Lamour est une guerre. Rien dautre. »

Globalement, ce tome nous embarque dans la mise en place du plan de Cinder et de ses compagnons à la conquête du trône de Levana ! Vont-ils remporter la guerre ? C’est LA question qu’on se pose tout au long du roman ! 
Je peux vous dire que Marissa Meyer nous fait avoir de belles frayeurs, à plusieurs reprises, en mettant nos personnages en grand danger. Ça promet du frisson, de l’adrénaline et beaucoup beaucoup de rebondissements ! 

Je ne sais pas si c’est tome est mon préféré, sachant que je n’ai plus vraiment de souvenirs de mon ressenti concernant les autres (je sais juste que Cress était mon préféré et Scarlet celui que j’avais le moins aimé) mais en tout cas je n’ai trouvé aucun défaut à ce quatrième tome et j’ai savouré chaque chapitre sans jamais avoir envie de m’arrêter. Je vais donc le mettre à la même place que Cress !



Avez-vous commencé cette saga ? Quels tomes avez-vous lu ?

samedi 25 novembre 2017

La Fourmi Rouge - Emilie Chazerand



Titre : La Fourmi Rouge  
Auteur : Emilie Chazerand  
Editions : Sarbacane
Genre : Contemporain

Prix : 15,50€
Nombre de pages : 256
Tranche d’âge : à partir de 13 ans
Date de parution en France : 23 août 2017
 
« Vania Strudel a 15 ans, un œil qui part en vrille et une vie qui prend à peu près la même direction.
Et ce, à cause de :
- Sa mère, qui est morte quand elle avait huit ans.
- Son père, un taxidermiste farfelu.
- Pierre-Rachid, son pote de toujours, qui risque de ne plus le rester
- Son ennemie jurée, Charlotte Kramer, la star du lycée.
- Sa rentrée en Seconde, proprement catastrophique.
Pour Vania, c’est clair : l’existence est une succession de vacheries, et elle est condamnée à n’être personne. Une fourmi parmi d’autres. Mais un soir, elle reçoit un mail anonyme, qui lui explique en détail que non, elle n’est pas une banale fourmi noire sans aspérités. Elle serait même plutôt du genre vive, colorée, piquante ! Du genre fourmi rouge »

J’avais entendu parler de ce roman sur le blog de ma copine Léa et elle l’avait tellement aimé que j’avais eu envie de le lire, alors que la couverture et le résumé ne me tentaient pas plus que ça.
On dit un énorme MERCI à Léa du blog lectureavie, parce que sans elle je serai vraiment passer à côté d’une merveille et je n’aurai pas pu vous en parler !

La Fourmi Rouge c’est l’histoire d’une adolescente qui a vraiment, mais vraiment pas de chance dans la vie. Si une personne doit se taper la honte quel que soit l’endroit, c’est elle ! Même son nom de famille est ridicule, ou encore le métier de son père, sa voiture, son oeil, sa meilleure amie... Elle cumule un nombre de situations rocambolesques infernal et elle l’a compris, elle ne sera jamais regardée « normalement » par ses camarades de lycée, elle n’aura jamais le petit ami de ses rêves, ni même une maman pour s’occuper d’elle. Oui, Vania a également eu des problèmes d’ordre familial ! Quand je vous dis qu’elle les accumule, c’est vraiment pas une blague, au point que ça en devient drôle. C’est un des gros points positifs de ce roman : on rit sans arrêt et ça fait du bien ! Un univers aussi excentrique, je n’en ai jamais rencontré ! Les personnages sont atypiques au possible et c’est ce qui fait la particularité de cette histoire : la diversité et l’originalité.
Vania n’est pas déprimée ou en colère même si elle se plaint de ce qui lui arrive « quand » ça lui arrive, ce que je trouve plutôt normal, et j’ai vraiment trouvé ce personnage intéressant. Je n’ai jamais rencontré une personnalité similaire et j’ai beaucoup aimé sa manière d’être : on pourrait se dire, en commençant le roman, qu’on va vite se lasser de toutes les catastrophes qui lui tombent dessus et du fait qu’elle se plaigne régulièrement mais en réalité ça la rend incroyablement attachante, et en refermant le livre on réalise qu’elle avait l’habitude de vivre tout ça et l’habitude de souffrir, donc qu’elle était courage finalement !
Les personnages secondaires sont tout aussi attachants, excentriques et drôle qu’elle. C’est vraiment plein de fraicheur !

« Le heros n'est pas forcement celui qui se bat, triomphe et recolte gloire et lauriers. Parfois, le heros c'est juste celui qui choisit de rester. »

Je ne saurai pas réellement vous décrire l’intrigue mais je peux vous dire que Vania va être encore une fois mise à l’épreuve (même plus d’une fois) et que ça va la faire grandir et ouvrir les yeux sur le monde qui l’entoure. Le message renvoyé est vraiment très beau ! Vania est un peu la « risée » du lycée et à cause de toute la malchance que la vie lui a imposé, elle a cru qu’il fallait qu’elle se fasse la plus discrète possible, pour ne pas se faire remarquer, pour qu’on ne se moque pas d’elle... mais est-ce vraiment justifié de faire ça ? Est-ce vraiment une vie que de se cacher ? Est-ce que nos différences ne feraient pas plutôt de nous des êtres uniques et incroyablement beaux ? 
Cette histoire renvoi beaucoup d’ondes positives pour la confiance en soit. Le harcèlement scolaire est également évoqué, ainsi que les complexes physiques que l’on peut avoir, qu’on ne devrait pas cacher.


J’ai trouvé cette histoire vraiment bizarre au début, puis je me suis attachée à cet univers, ces personnages, et j’ai finis par découvrir des messages incroyablement profonds et beaux qui se cachaient derrière toute cette excentricité ! C’est juste une histoire magnifique et tout le monde devrait la lire.



Je le rappelle pour ceux qui ne le sauraient pas mais un coup de coeur, pour ma part, ne veut pas forcément dire une note de 5/5 : je note un livre en fonction de ses qualités d’écriture, de suspens, de pédagogie, de personnages, etc... mais un livre qui n’a pas une intrigue superbe ni des personnages extraordinaires peut quand même me bouleverser et être un coup de coeur, pour les messages qu’il transmet ou encore car il me renvoi à ce que j’ai pu vivre. Un coup de coeur c’est très personnel et ça ne veut pas forcément dire que le livre n’a aucun défaut, c’est pourquoi j’attribue tout de même une note !


Ce livre vous fait envie ? Vous l’avez lu ?


samedi 18 novembre 2017

Tortues à l'infini - John Green ⎔

Titre : Tortues à l’infini
Auteur : John Green  
Traductrice :Catherine Gibert
Editions : Gallimard Jeunesse
Genre : Contemporain

Prix : 21€
Nombre de pages : 352
Tranche d’âge : à partir de 13 ans
Date de parution en France : 10 octobre 2017
« Aza Holmes, 16 ans, a tout pour être aimée et avoir un bel avenir, mais elle a grandi avec une pathologie psychique. Qui est-elle, où est-elle, lorsque la spirale vertigineuse de ses pensées obsessionnelles s'empare d'elle ? Vous aimerez Aza, qui raconte sa propre histoire, vous aimerez sa meilleure amie Daisy la tornade, et son peut-être amoureux Davis, fils d'un milliardaire mystérieusement disparu. Un trio improbable qui va mener l'enquête, et trouver en chemin d'autres mystères et d'autres vérités »

Je n’avais pas prévu de lire ce roman, n’étant pas une grande fan de John Green, mais quand ma libraire m’a proposé de le lire, je me suis dis « et pourquoi pas après tout ? ». Vous êtes peut être intéressé par ce roman et si c’est le cas, mon avis vous aidera surement à vous décider !
De plus, vous pourrez découvrir prochainement l’avis de ma copine Léa sur son blog (lectureavie) avec qui j’ai fais une lecture commune pour ce roman : j’étais ravie de partager mes ressentis avec elle, surtout qu’on était toujours d’accord !

Je vous le dis tout de suite, je suis déçue. Je suis déçue parce que j’espérerai quelque chose qui n’est pas arrivé, je pensais découvrir une histoire qui s’est avéré en être une toute autre ! Alors oui, la surprise a souvent du bon mais là ça n’a pas marcher et je ne peux pas vraiment expliquer pourquoi...
Je lis rarement les résumés juste avant de lire un roman (je laisse le temps passer et j’oublie pour être surprise par le contenu du roman) mais là je venais d’entendre parler de ce nouveau roman juste avant qu’on me le prête donc j’avais une idée préconçue de ce que je pouvais découvrir dans cette histoire. C’est là que tout c’est joué puisque le résumé ne correspond pas assez, à mes yeux, au contenu du livre. 
Je m’attendais à découvrir un thriller, une intrigue a suspense et punaise... c’était tout sauf ça ! On entend parler d’une enquête à propos d’un homme riche disparu au début du roman, puis on nous parle uniquement du personnage principal jusqu’à ce qu’arrive la fin du roman, où on nous balance le dénouement de manière très facile et sans grand intérêt... C’est vraiment dommage parce que personnellement j’étais très emballée par cette intrigue quand j’ai lu le résumé et j’avais de l’espoir en découvrant les premiers chapitres, mais l’auteur à fait un choix tout autre, qui ne m’a pas du tout plu.
Ce roman parle d’une jeune adolescente hypocondriaque torturée par ses angoisses, ses toques, sa paranoïa... Je n’ai rien contre ce thème et d’ailleurs j’aurai très bien pu être touchée par ce personnage, mais je n’ai pas réussi car je lisais ce roman en croyant découvrir une vraie intrigue à suspense ! J’ai vite compris que l’auteur avait dévié dans une autre direction et j’ai voulu lui laisser une chance, qu’il me surprenne en m’offrant quelque chose d’inattendu certes, mais d’intéressant ou même touchant. Malheureusement, je n’ai trouvé aucun sens à cette histoire... Aza est torturée par ses angoisses, certes. On nous parle QUE de ça sans qu’il n’y ait d’évolution, ce qui rend ce personnage plus agaçant que touchant malheureusement ! Je ne vais pas tout dévoiler mais sachez que la fin est très décevante... 

Une personnage qui n’évolue pas et une intrigue dont on parle seulement au début du roman et à la fin, ce n’est ni un thriller (comme laissant sous entendre la quatrième de couverture), ni un roman touchant, et c’est vraiment dommage selon moi ! Je suis un peu perdue quand à la note que je dois lui attribuer car il y avait quand même un point très positif : la plume de la traductrice ! J’ai aimé lire ce roman car la tournure des phrases, le ton employé ou encore les métaphores glissées ici et là étaient très jolies. Malheureusement quand on lit un roman traduit on ne peut pas vraiment savoir si c’est le traducteur ou l’auteur qui manie les mots avec poésie... 
J’ai néanmoins lu et écouté les avis des personnes qui ont aimé ce roman et je me dis que je suis passée à côté de quelque chose, certainement à cause des espérances que la quatrième de couverture m’avait donné. Le personnage d’Aza a touché d’autres lecteurs, qui se sont sentis très proches d’elle par rapport à ses angoisses et qui étaient ravis que ce thème soit abordé dans un roman. Pour moi, le thème n’a pas du tout été approfondi donc je ne rejoins par leur opinion mais je tiens à le donner pour vous laisser le choix de découvrir ou non cette histoire. 

Quand je n’aime pas une histoire, vous me connaissez, je stipule toujours que ça ne veut pas dire qu’elle ne vaut pas le coup d’être lu ! On est tous différents et si vous sentez que vous pourriez aimer ce roman, foncez. Il était important que vous ayez toutes les informations nécessaires à votre disposition avant de prendre une décision, voilà tout.

« On se rappelle sont premier amour parce qu'il montre, il prouve qu'on est capable d'aimer et detre aime, que rien dans ce monde n'est merite si ce n'est l'amour, que l'amour est a la fois le moyen de devenir une personne et la raison pour laquelle on le devient. »

J’ai longtemps hésité entre 2 ou 3 étoiles mais je reconnais que je n’ai pas eu peine à lire ce livre, que j’ai quand même passé un bon moment en le lisant, même si mes espérances n’auront pas été satisfaites.


Ce livre vous tente-il ? Vous a-t-il plu si vous l’avez déjà lu ?