Mes dernières chroniques


samedi 21 février 2015

Love letters to the dead - Ava Dellaira ✉

Auteur : Ava Dellaira
Titre : Love letters to the dead
Éditions : Michel Lafon
Genre : Contemporain
Tranche d'âge : à partir de 13 ans

Prix : 16,95 euros
Nombre de pages : 307
Date de sortie : Mai 2014

L'Histoire 

Laurel vient de rentrer au lycée. Un de ses professeurs lui demande de faire une rédaction : écrire à un disparu. Or Laurel a perdu sa sœur May, il y a quelques temps... Ce devoir va alors faire revenir en elle de nombreux souvenirs, des histoires cachées et surtout, la vérité sur les circonstances de la mort de sa sœur, qu'elle seule connaît. Entre ses amis, le garçon qui l'a fait craqué, sa mère qui a décidé de s'en aller et la sensation que May est toujours là, Laurel va tenté de faire son deuil, malgré le manque.

Mon avis

Je sors de cette lecture avec un avis très mitigé. Disons que je m'attendais à autre chose, j'ai été assez déçue. Si vous ne le savez pas déjà, ce livre ne comporte aucun chapitre, mais des lettres que May écrit à des chanteurs, acteurs, sportifs décédés... J'ai trouvé cette idée merveilleuse au premier abord ! Malheureusement l'auteur s'est perdue dans le sujet principal du livre, ce qui est étrange.
 Le titre indique que Laurel doit réalisé un devoir qui consiste à écrire des lettres à une personne décédée. Ce que Laurel fait en réalité, c'est leur raconter sa vie et même parfois la leur ! J'étais effarée quand je lisais certains passages où Laurel écrivait par exemple "tu es né à [tel endroit], tu as écrit [tel chanson], tu es mort [il y a x années]"... Pourquoi lui raconter sa vie puisqu'elle l'a elle-même vécu ? Il n'y avait pas d’intérêt à ça malheureusement. Sa aurait pu avoir un sens, sauf que l'auteur enchaîne directement avec la vie de Laurel, qui n'a rien à voir ! Donc en réalité, Ava Dellaira nous raconte simplement la vie de Laurel
Je ne m'attendais pas à découvrir son histoire de but en blanc, je pensais que Laurel allait écrire à des personnes qu'elle aimait profondément en leur expliquant ses peines, ses doutes et en leur demandant ce que eux auraient fait s'ils avaient été encore là ? Mais non, Laurel déballe sa vie et signe "Amitiés, Laurel.". Quand on lit la première lettre, on est un peu perdu je dois dire ! 
Passons, parlons de ce qui m'a plu dans ce livre. J'ai beaucoup aimé le fait que l'auteur est voulu représenter une personne jeune ayant perdu un proche, et qui n'arrive pas à faire son deuil. Je sais que beaucoup de personnes ont été agacés du comportement de Laurel, qui se compare constamment à sa sœur et qui essaye de devenir comme elle. J'avoue avoir aussi été gênée par ce point mais j'ai vu son comportement comme si Laurel ne voulait jamais oublié sa sœur. J'ai ressentis qu'elle voulait se souvenir de tous les moments passés avec elle, de tout ce qu'elle avait pu accomplir dans sa vie, comme pour la garder en vie le plus longtemps possible... J'ai trouvé ça énormément touchant. Pour une jeune fille de son âge, perdre sa sœur doit être plus que compliqué et je trouve que l'auteur l'a très bien représenté
Malgré tout, les points négatifs étaient présents tout au long de la lecture, qui m'a semblé interminable... J'ai eu du mal à le finir, je l'avoue. Certains passages sont restés incompris à mon sens et le dévoilement des circonstances de mort de May ne m'ont pas plus chamboulés que ça. 
Le personnage de Laurel aurait pu être attachant mais elle essaye tellement d'être comme sa sœur qu'au final on ne sait pas qui elle est vraiment. Je l'ai trouvé assez naïve parfois et immature.
Ce fut donc une lecture tumultueuse, j'ai compris ce que voulait faire l'auteur de son histoire mais la façon dont il l'a fait m'a déplu. Je ressors donc de cette lecture sans avis très concret, j'en suis désolée ! 
J'espère tout de même vous avoir donner tous les élément nécessaires pour vous décidez ou non à le lire. Je ne le conseille pas fortement mais ce n'est pas non plus une histoire ennuyeuse, elle a un sens et je suis d'avis qu'elle peut en touché les gens. Ce qui n'a pas été le cas pour moi, malheureusement.

Citations : Je crois que perdre quelque chose qui nous est très cher, c'est comme se perdre soi-même.

Note : 

J'espère que ma chronique vous a plu. N'hésitez pas à laisser un commentaire pour me raconter ce que vous en avez penser si vous l'avez déjà lu ou si vous comptez le lire.
Vous pouvez me suivre sur twitter, facebook et instagram pour être informé des nouvelles parutions et vous inscrire au blog si vous le désirez ! 
En attendant vos avis, je vous embrasse fort et vous retrouve très vite pour un nouvel article.
Bonnes lectures à tous,

4 commentaires:

  1. Ce livre ne me tente pas plus que ça ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est sur qu'avec mon avis, sa ne donne pas envie de le lire ! Je ne te le conseille pas plus que ça.

      Supprimer
  2. Hello !

    Ta chronique est vraiment bien : tu justifies chacun de tes avis et je trouve que c'est vraiment important !

    Ah ! Moi aussi, je n'ai rien compris à la mort de May...
    Concernant le sujet principal je suis d'accord. L'auteure s'est égarée et c'est exactemement l'impression que j'ai eue en finissant le livre : un labyrinthe, un égarement..

    Ce fût quand même une lecture sympathique et il faut dire que c'est quand même un très bel objet-livre !

    Victoire3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Heureuse de voir que je ne suis pas la seule à avoir cet avis ! En effet, quan on referme le livre on est un peu perdu, ne sachant pas ce que l'auteur cherchait réellement à nous raconter... Je suis d'accord avec toi, l'objet livre est magnifique ! (D'ailleurs c'est pour ça que je ne l'ai pas vendu ^^)

      Supprimer