Mes dernières chroniques


dimanche 15 novembre 2015

Pray for Paris ☮


J’ignore ce qui est le plus dur. Pleurer ou avoir peur ?
Vendredi 13 Novembre 2015, un soir où les français se réjouissaient d’être en weekend, huit individus ont décidé qu’ils n’auraient plus jamais cette chance.  Pourquoi ? C’est la question que tout le monde se pose. 
Tout le monde meurt un jour, de vieillesse, de maladie ou d'accident. On le sait, la vie est courte et il faut en profiter. Parfois le destin nous amène à frôler la mort de près ou de loin mais au fond, la mort est entre nos mains. Qu'on ait fumé, bu, qu'on ait pas respecté les règles de sécurité, qu'on se soit mit en danger... Tous ces actes nous appartiennent et forgent notre destin.

Une balle. Une explosion. Un tir. Une arme...
Des cris. La peur. Du sang. Des larmes...

Soudain, comme si on avait remonté le 
temps. La guerre est tout près, dans notre ville, dans nos rues, dans nos restaurants, au Bataclan.
Impuissants, nous pleurons ceux que nous avons perdus. La France est en deuil, silencieuse mais pleine de rage. Ils ont attaqué notre pays, mais c'est toute la planète qui est touchée. Quelque soit nos religions, nos convictions ou nos idéaux, nous sommes tous unis contre ces barbaries !

Aujourd'hui, Dimanche 15 Novembre 2015, j'ai la sensation d'avoir perdu ma liberté. J'ai horriblement mal. Même si je dois continuer à vivre, j'ai l'impression que ma vie s'est arrêté en même temps que celle des 129 personnes décédées. Dois-je pleurer ? Crier ? Ai-je le droit de sourire ? De rire ?
Quand je perçois une once de bonheur à travers un regard ou un sourire, je pense à toutes ces familles qui n'auront plus la force de se lever le matin, de s'habiller ou même de manger... J'ai juste envie de respecter leur chagrin et de pleurer avec eux.
J'ignore combien de jour je vais restée là, assise à contempler ma vie, pensive à l'idée de notre avenir et rêveuse d'un monde meilleur... Tout ce que je sais, c'est qu'aujourd'hui et durant plusieurs décennies, je garderai en mémoire qu'une vie ne vaut pas mieux qu'une autre.

Que votre coeur, oh combien brisé soit-il, batte plus fort que toutes les guerres du monde. 

Nous sommes la vie.

8 commentaires:

  1. Magnifique texte, merci à toi.
    Je vais de ce pas écrire un article également.

    Victoire3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup.
      Je le lirai sans aucun doute !

      Supprimer
  2. Je ressens exactement la même chose que toi. Pendant tout le week-end je me suis sentie triste, impuissante, anéantie,... Je ne sais pas quand va sortir ma colère pour l'instant je suis en deuil pour pour toutes ces personnes innocentes. Je te remercie pour ce magnifique texte !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à toi pour cet adorable message et courage !

      Supprimer
  3. Ces monstres inhumains ne méritent rien et encore moins notre peur. Aujourd'hui je n'ai pas peur (ou du moins j'essaye) je suis juste en colère. Mais même dans les moments difficiles nous devons rester soudé, et nous le resteront, le monde est avec nous et nous sommes ensemble, c'est tout ce qui compte. Ils tueront nos corps, mais ils n'auront pas nos âmes...L'amour et la paix voilà quelque chose qu'ils ne connaitront jamais. Aimons les gens qui nous entourent, ne faisons pas d'amalgame et continuons de vivre, car il n'y a rien de plus beau que la vie...
    Une pensée pour les familles des victimes.
    Merci pour ton texte ♥
    Mademoiselle M

    RépondreSupprimer
  4. C'est un très beau texte et un très bel hommage que tu fais. Merci pour ton texte. On a tous une pensée pour les victimes et leurs familles. #prayforparis #restonsforts Gwendoline

    RépondreSupprimer